Blog

LES DIFFÉRENTS TYPES D’INTERPRÉTARIAT

Outre les services classiques de traduction technique et légale fournis aux divers secteurs du monde de l’industrie, la clientèle requiert également des services d’interprétariat ; cependant, les possibilités qu’offrent de tels services et la variété de ceux-ci sont souvent méconnues par les « non spécialistes du domaine ». Ainsi, nous souhaitons clarifier les différents types d’interprétariat existants ainsi que l’adéquation de chacun de ceux-ci aux nécessités de communication susceptibles de survenir.
Commençons tout d’abord par définir l’activité d’interprétariat (généralement désignée sous le terme de « traduction orale »), le rôle et les compétences de l’interprète en termes de communication.

L’interprétariat est un système de communication de type oral ou gestuel entre des interlocuteurs possédant des codes linguistiques différents. L’interprète doit donc posséder une excellente maîtrise tant de la langue étrangère que de sa propre langue, ainsi qu’une connaissance approfondie du contexte culturel au sein duquel il opère. L’interprète remplit sa fonction en temps réel, en contact étroit avec l’émetteur et le récepteur, et dispose d’un laps de temps très court pour réfléchir et transmettre le message de manière fidèle et dans le style le plus approprié.
L’activité d’interprétation, laquelle peut varier selon les modes et les techniques, se fonde sur trois phases qui constituent le « triangle de communication ». Tout d’abord, la phase d’écoute, lors de laquelle l’interprète écoute dans la langue de départ l’information qu’il devra restituer dans la langue d’arrivée. Ensuite, la phase de compréhension et d’analyse, lors de laquelle l’interprète comprend et assimile l’information à transposer dans la langue d’arrivée, et enfin la phase de reformulation, lors de laquelle l’interprète restitue l’information de manière fidèle, complète et précise.

Il existe différents types d’interprétation : simultanée, consécutive, chuchotée, de liaison et téléphonique.

Interprétation simultanée
Ce type d’interprétation suppose que l’acte d’interprétation ait lieu en même temps que le développement du discours interprété. Bien qu’on parle de simultanéité, un certain laps de temps dit « décalage » s’écoule entre la réception du message dans la langue de départ et l’interprétation dans la langue d’arrivée. Il est important de souligner que la durée du décalage peut varier en fonction des différences morphosynthaxiques entre la langue de départ et celle d’arrivée. En interprétation simultanée, l’interprète travaille à l’intérieur d’une cabine insonorisée fixe ou mobile, dotée d’un pupitre de commande grâce auquel il écoute l’orateur au moyen d’un casque et fournit l’interprétation à travers un microphone, lequel transmet celle-ci aux récepteurs, également munis de casques. De plus, il est nécessaire que l’interprète soit en mesure de voir correctement l’orateur depuis l’intérieur de la cabine. Étant donné le niveau élevé de concentration requis, deux interprètes au moins doivent être présents en cabine afin de se relayer tout au long de la journée de travail. L’avantage principal de l’interprétation simultanée est qu’elle permet de réduire les délais de reformulation.

Interprétation consécutive
Ce type d’interprétation consiste à reformuler le discours de l’orateur après que celui-ci l’a conclu en tout ou partie. Tandis que l’orateur parle, l’interprète capture les informations au moyen de la prise de notes, technique permettant de saisir le sens abstrait du discours de l’orateur afin de ne conserver que le caractère essentiel et schématique de celui-ci. La mission de l’interprète ne se limite donc pas à la compréhension de la langue, elle inclut également la mémorisation de l’intégralité du noyau du message. Toutefois, l’interprétation consécutive présente l’avantage de prolonger les délais d’intervention étant donné que l’interprète ne doit reformuler le discours qu’une fois celui-ci conclu par l’orateur.

Interprétation chuchotée ou chuchotage
L’interprétation chuchotée, ou chuchotage, est une variante de l’interprétation simultanée. L’interprète se place à côté des auditeurs et restitue à voix basse le discours prononcé par l’orateur. L’avantage de cette solution réside dans le fait que des équipements tels que la cabine, les casques et le microphone ne sont pas nécessaires. Cependant, l’interprétation chuchotée n’est possible qu’en présence d’un public d’auditeurs restreint (généralement deux ou trois personnes). De plus, du fait de l’absence de cabine insonorisée et de l’effort vocal fournit par l’interprète dans des conditions acoustiques souvent médiocres, celui-ci ne peut recourir au chuchotage que pendant une brève période.

Interprétation de liaison
Ce type d’interprétation consiste pour l’interprète à mémoriser de brefs passages dans la langue de départ puis à les restituer dans la langue d’arrivée. L’interprétation de liaison est particulièrement utilisée lors de réunions de travail, de meetings, de visites guidées, de stipulations de contrats et de négociations commerciales, et est donc adaptée en présence d’un nombre restreint de personnes.

Interprétation téléphonique
Il s’agit d’un type d’interprétation à distance qui nécessite la présence d’un téléphone doté d’un haut-parleur : l’interprète prend part à la conversation téléphonique en assistant les parties lors d’une communication en langue étrangère. Cette solution est particulièrement demandée en vue de conclure de simples négociations avec des clients ou des fournisseurs résidant à l’étranger.

En conclusion, il est important de choisir le type d’interprétariat le mieux adapté à la situation en fonction des circonstances, de l’environnement, du nombre de personnes présentes, de la durée et des équipements technologiques à disposition.

Originally posted 2013-06-21 17:08:30.

Post A Comment