Blog

Combien de langues sont nécessaires pour rester compétitif sur Internet ?

L’importance de rester actif sur la toile a attiré notre attention grâce à un tweet publié par la société d’études de marché indépendante Common Sense Advisory : il est nécessaire de présenter un contenu en ligne traduit vers au moins neuf langues afin d’atteindre 80 % de la totalité des opportunités économiques.

D’après le site Internet World Stats, l’anglais est bien évidemment la première langue utilisée sur Internet, suivie de très près par le chinois, ce qui n’a rien de surprenant en raison de la croissance continue de l’économie chinoise. La question se pose donc : vos sites Internet possèdent-ils une traduction en chinois afin d’être visibles par ces consommateurs potentiels particulièrement actifs ? Mais il y a plus surprenant : même si le japonais n’est que la quatrième langue la plus utilisée sur Internet, elle est considérée comme l’une des trois langues les plus importantes en ce qu’il permet d’accéder au potentiel économique par le biais de la communication en ligne, tout comme l’anglais et l’allemand.

Ces chiffres attestent donc de l’importance d’une présence web multilingue, surtout s’ils sont accompagnés des informations fournies par l’Organisation Mondiale du Commerce indiquant que les États-Unis sont le premier pays en termes d’importations, suivis par la Chine, l’Allemagne et le Japon.

À qui profit cette présence multilingue ? Les statistiques dévoilées ci-dessous sembleraient suggérer que les multinationales seraient les seules à tirer profit de tels investissements en traduction. Que nenni, de récentes études montrent que les services fournis aux petites et moyennes entreprises éliminent les barrières de la langue et diminuent le déficit commercial, conduisant ainsi à une augmentation du nombre d’exportations. Avec l’intensification de la mondialisation, de nombreuses entreprises prennent conscience du besoin vital de conquérir de nouveaux marchés afin de rester attractifs. Nora Senior, présidente de la Chambre de commerce britannique et de la revue Guardian Professional, souligne l’importance pour les petites entreprises d’avoir recours à des services linguistiques, cruciaux pour stimuler les exportations. Elle rappelle également que « les entreprises britanniques doivent arrêter de penser que les autres apprendront l’anglais » et indique « qu’il existe un réel décalage entre l’enseignement scolaire et les entreprises en ce qui concerne la compréhension et la promotion de la valeur de la langue en tant qu’outil professionnel ». Il suffit de penser à l’Union européenne, à cet espace de libre-échange qui représente une excellente opportunité pour toutes les entreprises qui souhaitent exporter leurs produits sans aucune barrière, mais l’UE compte pas moins de vingt-quatre langues  de travail officielles qu’il est important de connaître.

Pour rester compétitif sur le net, la recette idéale doit contenir un sens des affaires redoutable auquel il est nécessaire d’ajouter du bon contenu, une bonne visibilité, sans oublier le dernier ingrédient (qui n’est pas des moindres) : une présence multilingue.

Mais quelles langues choisir ? Une société de traduction saura vous conseiller sur les langues qui augmenteront votre visibilité et stimuleront votre pouvoir de vente en ligne. Pour démarrer du bon pied, il convient de traduire le contenu le plus important vers les trois ou cinq langues européennes les plus courantes, et vers une langue pertinente pour votre secteur.

La localisation est toute aussi importante pour accroître votre présence sur les marchés étrangers. Il est essentiel d’adapter le contenu de votre site Internet et vos outils marketing à votre public cible.

Autre bonne nouvelle pour les petites entreprises : malgré une hausse de la demande en traduction, le prix moyen de la traduction au mot depuis et vers les the 30 langues les plus couramment utilisées sur le Web a diminué de plus de 30 % depuis 2010 et de plus de 40 % depuis 2008.

Les recherches effectuées par la société Common Sense Advisory indiquent que les marques mondiales souhaitant attirer 95 % des internautes mondiaux devront faire traduire leur contenu en ligne vers 20 langues. Alors, qu’est-ce qui vous empêche d’atteindre ce potentiel économique ? N’hésitez pas à contacter SMG Languages pour demander un devis gratuit dès aujourd’hui. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter @TradfranFr.

Originally posted 2014-01-08 16:08:13.

Post A Comment