Blog

Comment choisir un bon traducteur ?

« Le traducteur, un passeur culturel » est une expression qui revient souvent dans la définition de notre profession. Il s’agit d’un métier qui requiert des compétences et qualités qui ne se retrouvent chez aucun autre professionnel. Dans cet article, nous vous expliquerons pourquoi le travail de traduction ne peut être confié à des enseignants en langues étrangères ou à des amis bilingues et nous vous décrirons les qualités et compétences que nous recherchons lors de la sélection de nos traducteurs.

« J’ai un ami prof d’anglais, je vais lui demander de me traduire ce texte »… Mauvaise idée !

De nombreuses personnes « s’inventent » traducteurs pour la bonne et simple raison qu’ils connaissent au moins deux langues ou qu’ils sont bilingues… ATTENTION ! Ce n’est pas une raison valable.

En effet, ce n’est pas parce qu’on connaît bien une langue ainsi que ses aspects linguistiques (grammaire, orthographe, conjugaison…) que l’on est capable de s’exprimer naturellement dans cette langue. Une personne traduisant vers une langue qui n’est pas sa langue maternelle aura tendance à traduire littéralement ; or, le mot à mot n’a pas sa place dans le monde de l’entreprise. Seul un traducteur de langue maternelle sera à même d’offrir une fluidité linguistique donnant l’impression que le texte a été rédigé en anglais et non traduit du français vers l’anglais par exemple : pour qu’un document soit efficace et qu’il remplisse sa fonction, le lecteur ne doit pas sentir qu’il s’agit d’une traduction, il doit pouvoir le lire aisément sans buter sur des termes, sur des formules qui semblent maladroites. À ce sujet, nous vous conseillons de lire notre billet  précédent sur la traduction de proverbes et d’expressions idiomatiques.

Du point de vue culturel, il est primordial de choisir un traducteur de langue maternelle qui vous indiquera d’emblée si, une fois traduit dans la langue cible, le contenu du texte d’origine risque de porter à confusion. Prenons un exemple, l’expression « Rest of the world », que l’on retrouve généralement sur des formulaires américains, ne peut être traduite littéralement (« Le reste du monde ») car la France ne dispose pas du statut hégémonique reconnu aux États-Unis ; ainsi, on préférera la formule « Autres pays ». De même, un support publicitaire américain reportant le billet vert du dollar devra être modifié en euro si traduit dans les langues européennes.

Compétences recherchées

En tant qu’entreprise de traduction opérant dans le monde entier, nous sommes constamment à la recherche de nouveaux traducteurs pour satisfaire aux besoins de nos clients.

Le premier élément que nous regardons sur le CV de candidats potentiels est la possession d’un diplôme en langues étrangères ou en traduction/interprétation : cet aspect constitue un gage de qualité en ce qui concerne la formation linguistique du candidat.

Ensuite, nous privilégions les candidats bénéficiant d’au moins 5 ans d’expérience dans leur domaine de spécialisation. En effet, plus on connaît un secteur, plus on est à même de traduire vite et bien : le fait de côtoyer quotidiennement la terminologie et la syntaxe propres à un secteur donné permet au traducteur de se perfectionner en continu. C’est précisément pour cette raison que lorsque nous recevons par exemple une demande de traduction juridique, nous confions ce travail à l’un de nos traducteurs juridiques spécialisés.

Enfin, le traducteur sélectionné doit nécessairement travailler vers sa langue maternelle dont il maîtrise toutes les subtilités linguistiques et culturelles. Chaque langue possède ses propres caractéristiques, ses nuances ; il est ainsi recommandé de toujours s’adresser à un traducteur de langue maternelle qui saura non seulement éviter toutes les coquilles susceptibles de porter préjudice à votre documentation, mais sera également à même de « jouer avec sa langue » pour vous fournir la meilleure traduction qui soit !

Qualités recherchées

Outre une formation en langues, un bon traducteur doit être capable de faire preuve d’autres qualités indispensables à la réussite d’une traduction.

En effet, le traducteur doit tout d’abord être un grand curieux, s’intéresser à tous les sujets qui lui seront demandés de traduire, peu importe l’affinité qu’il entretient à leur égard. La curiosité doit transparaître par des interrogations, le traducteur doit se poser les bonnes questions. En effet, il s’agit d’une qualité particulièrement utile notamment lorsque le texte source présente des imprécisions, un bon traducteur interrogera le client pour demander des éclaircissements sur les zones d’ombre du texte source et pour éviter toute traduction littérale qui nuirait à votre communication.

Une autre qualité qui pour nous est essentielle est la ponctualité. À l’heure de la mondialisation, les affaires n’attendent pas, il faut être rapide et réactif, c’est pour cela que nous nous assurons toujours que les traducteurs que nous choisissons parviennent à rendre leur travail dans les délais convenus.

Enfin, il est important que le traducteur fasse preuve d’une extrême rigueur en ce que son travail consiste à respecter le fond, à savoir le contenu écrit, mais également la forme comprenant la mise en page, fidélité de la mise en forme, disposition d’images…

Nous conseillons également aux futurs acheteurs de services de traduction de faire réaliser un test de traduction afin de se rendre compte des qualités et du professionnalisme de son fournisseur.

Pour une collaboration durable et efficace, nous vous conseillons d’accorder une importance toute particulière au dialogue. En effet, n’hésitez pas à vous entretenir avec non seulement les chefs de projets, mais également avec les traducteurs qui sont les premiers concernés. Ce processus est important pour faire part à ces derniers de votre philosophie d’entreprise, de votre stratégie marketing… De cette manière, le traducteur sera davantage conscient de l’orientation qu’il doit donner à sa traduction. De même, pour chaque document, qu’il s’agisse même d’une simple page de catalogue, nous vous conseillons d’indiquer à votre traducteur la finalité du document ainsi que le public cible que vous visez.

Originally posted 2013-08-05 10:11:53.

Post A Comment