Que vous soyez un adepte ou non du « kebab », vous aurez sans doute remarqué que les appellations fusent de toute part. Le premier terme « kebab » proviendrait de kabāb كباب qui signifie « grillade », mais sa traduction en turc est elle aussi bien utilisée (kebap). Chose encore plus étonnante, savez-vous pourquoi les Parisiens appellent ce sandwich « le Grec » ? Cela n’a rien à avoir avec la ressemblance physique des Grecs avec le kebab… trêve de plaisanterie, il semblerait que les premiers restaurateurs à venir s’implanter dans la capitale française étaient d’origine hellénique.

Il existe plusieurs types de kebabs proposant toute une variété d’ingrédients (sauces, épices et types de viande) selon la culture et la zone dans laquelle il est préparé ; le plus connu de tous est le « döner kebap », à savoir le « kebab qui tourne » en référence avec le rôtissoire vertical sur lequel la viande et embrochée et grillée.

Outre la version arabe et turque, d’autres appellations sont utilisées pour définir cette sorte de broche verticale : les Grecs l’appellent ghiros (γύρος), qui a la même signification que döner. On trouve également un autre terme arabe, shāwarmā (شاورما), qui signifie « mouvement rotatif ». En Allemagne, pays où la consommation de kebabs est très élevée du fait de la présence consolidée d’un substrat culturel d’origine turque, le döner kebap fait l’unanimité.

Selon la tradition, le kebab est un plat typique turc à base de viande et qui s’est diffusé dans le monde entier grâce aux migrations venant du Moyen-Orient. Plus précisément, le Cambridge World History of Food nous apprend que l’invention de ce plat fut expérimenté par l’Empire Perse : à cette époque, le manque de combustibles rendait difficile la cuisson d’aliments de grande dimension, c’est ainsi que l’on pensa à couper la viande en fines bandes pour accélérer sa cuisson.

Quant à la tradition arabe, celle-ci veut que le nom kabab dérive du fait que les soldats perses grillaient la viande sur le feu, en plein air, l’enfilant sur leurs épées.

Aujourd’hui, nous essaierons de cuisiner un type de kebab très simple et rapide, à préparer chez soi. C’est également le plus léger grâce à l’assaisonnement à base de sauce au yaourt.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 400 g d’agneau, poitrine de poulet ou de dinde (souvent mélangés) ;
  • 2 oignons ;
  • 1 poivron rouge ;
  • 1 tomate ;
  • 8 feuilles de laitue ;
  • 4 pains arabes (« pita») ou 4 pâtes filo (« yufka ») ;
  • 3 cuillères d’huile d’olive ;
  • 1 citron ;
  • paprika doux ;
  • sel et poivre à discrétion

Pour la sauce au yaourt :

  • 2 feuilles de menthe ;
  • 400 g de yaourt blanc grec ;
  • persil ;
  • sel et poivre à discrétion.

PRÉPARATION DE LA SAUCE AU YAOURT

Mélanger le yaourt, la menthe et le persil finement hachés, ajouter du sel et du poivre. Elle peut également s’acheter déjà préparée dans la plupart des supermarchés.

PRÉPARATION

Commencer par nettoyer le poivron et le couper en lanières. Émincer finement les oignons, laver la laitue, la couper en bandes puis couper la tomate en fines tranches. Arroser avec du jus de citron et saupoudrer du paprika ; laisser reposer le tout pendant environ trois heures. Faire ensuite chauffer de l’huile dans une poêle et ajouter la viande : la faire revenir généreusement et assaisonner avec du sel et du poivre. Si vous souhaitez recréer l’effet « grillé » typique du kebab sur le rôtissoire, il est conseillé de remplacer le four par des fourneaux : enfiler la viande marinée sur une broche et la faire griller pendant environ vingt minutes à température moyenne, de manière à éviter qu’elle ne se brûle ou qu’elle sèche trop.
Pendant que la viande cuit, préparer le pain pour le kebab : utiliser la pita ou la yufka, comme bon vous semble. Elles sont toutes les deux faciles à trouver, mais l’on peut également utiliser n’importe quel autre type de pain avec peu de mie. Le couper uniquement sur un côté pour former une poche à l’intérieur de laquelle insérer les ingrédients. Les ajouter dans l’ordre qui suit : laitue, tomates, poivrons, oignon, sauce au yaourt, viande et encore sauce au yaourt. Pour le rendre encore plus savoureux et exquis, enrouler le sandwich dans de l’aluminium et le mettre au four pendant environ 5 minutes à faible température pour le manger tiède. Et voilà, votre kebab est prêt !

Amusez-vous bien et bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *