Les origines de la langue kazakh

Le kazakh est une langue altaïque qui appartient à la branche des langues turques. Il s’agit d’une langue agglutinante qui possède pas moins de sept cas (nominatif, génitif, datif, accusatif, locatif, ablatif et instrumental), une distinction de nombre (singulier et pluriel) mais aucune distinction de genre. Le terme « kazakh » dérive du turc qazāq qui signifie nomade, vagabond : en effet, les tribus et les familles des différentes ethnies qui commencèrent à s’établir sur le territoire kazakh vers le XVe siècle étaient des nomades.

L’écriture kazakh

Il y a fort à parier qu’une première forme d’écriture utilisée dans certaines zones du Kazakhstan actuel était constituée d’un système de runes appartenant au vieux turc et remonterait même à une période située entre le Ve et Xe siècle ap. J-C. Toutefois, ce système d’écriture ne semble pas être directement rattaché aux tribus kazakhes, en ce qu’il serait antérieur aux flux migratoires qui conduisirent à la constitution de l’État, tel que nous le connaissons aujourd’hui. La littérature écrite kazakhe ne fit son apparition qu’au XIXe siècle, venant remplacer la tradition orale des chantres.
La langue kazakhe peut s’écrire avec trois alphabets différents :

  • l’arabe, utilisé dans certaines zones et lié à l’Islam (dont la tradition commença à influencer considérablement le territoire dès le XVe siècle), se répandit au XIXe siècle grâce aux communautés d’intellectuels islamiques qui s’opposaient à l’occupation russe ;
  • le latin : alphabet introduit entre 1927 et 1940 en signe d’opposition aux mouvements nationalistes kazakhes, comme partie intégrante de la campagne de latinisation de l’URSS pour les alphabets non latins des pays sous l’occupation russe ;
  • le cyrillique : déjà introduit par l’URSS entre le XIX et XXe siècle afin de favoriser la sécularisation sur le territoire kazakhe, avant d’être réimposé à partir de 1940 pour remplacer l’alphabet latin.

Le Kazakhstan utilise encore aujourd’hui l’alphabet cyrillique (sauf dans certaines préfectures qui utilisent encore l’alphabet arabe) ; cependant, pour des raisons d’uniformisation culturelle des différentes ethnies présentes sur le territoire et pour combattre l’analphabétisme, le gouvernement envisage de réintroduire officiellement l’alphabet latin sur le territoire.

Entre 1927 et 1940, l’écriture à caractères latins est venue substituer l’alphabet arabe ; mais depuis 1940, la langue kazakhe écrite en lettres cyrilliques a été réintroduite et c’est celle que l’on utilise encore de nos jours. D’ici 2020, la langue écrite en caractères latins (Qazaqsa) devrait devenir la version officielle utilisée au Kazakhstan.

La langue kazakhe d'aujourd'hui

Le kazakh n’est pas uniquement parlé au Kazakhstan, il l’est aussi en Mongolie (où il est écrit avec l’alphabet cyrillique), en Turquie (où il est utilisé avec l’alphabet latin), en Chine et Iran (où l’on utilise l’alphabet arabe).

Traductions en kazakh

Astana est la capitale du Kazakhstan depuis 1997. Vingt ans plus tard, Astana accueillera la prochaine édition d’EXPO sur le thème des « énergies de l’avenir » pour encourager les investissements étrangers.

Plus de 100 pays y participeront, c’est notamment le cas de l’Italie : les relations entre le Kazakhstan et l’Italie se sont intensifiées à partir de 1992 et l’Italie représente le quatrième partenaire du Kazakhstan pour l’importation de marchandises. Les traductions en kazakh occupent donc une place de plus en plus importante sur la scène économique et internationale ; SMG qui s’appuie sur un réseau de collaborateurs professionnels propose des services de traduction de qualité ainsi que des prestations de conseil linguistique.

DEMANDER UN

DEVIS

Veuillez remplir les champs du formulaire ci-dessous pour faire une demande de devis auprès de nos bureaux. Notre personnel sera ravi de répondre à votre demande dans les plus brefs délais.

Les champs marqués du symbole « * » sont obligatoires.

Drop a file here or click to upload Choisir le fichier
Maximum upload size: 67.11MB