Purisme linguistique et précision terminologique dans la traduction en français

Diffusée comme langue maternelle en France métropolitaine et d’Outre-Mer, au Canada (principalement dans les provinces du Québec et du Nouveau-Brunswick), en Belgique (Wallonie et Bruxelles), en Suisse (Suisse Romande) et dans la Principauté de Monaco, le français est la langue officielle d’environ 30 États répartis sur tous les continents (comme héritage de l’empire colonial français et, dans une moindre mesure, belge) et de nombreuses organisations internationales telles que l’ONU, l’OTAN, le Comité Olympique International et l’Union Postale Universelle. Elle constitue en outre une des langues de travail de l’Union Européenne.

Tout comme l’anglais, le français est aussi caractérisé par une multitude de variantes qui, d’un certain point de vue « nuisent » à ce purisme linguistique tant apprécié que le peuple français tente par tous les moyens de sauvegarder à travers des actions menées par ses organismes gouvernementaux.
En 1635, l’Académie Française voit le jour grâce à l’intervention du cardinal Richelieu : elle a constitué un point de départ fondamental pour l’étude, l’approfondissement et la protection de la langue française. Parmi les principaux objectifs de cette institution, la création et la publication d’une grammaire et d’un dictionnaire de la langue française, mais aussi l’approfondissement et la diffusion d’une rhétorique et d’une poétique dans le but d’élever la langue française au statut qui lui revient de droit, tant à l’intérieur de l’État qu’auprès des États voisins. C’est cet événement important qui a établi et cherché pour la première fois à réglementer les bases de la langue d’un point de vue grammatical, synthétique, stylistique mais surtout qui a sauvegardé un patrimoine commun, un instrument important dans la représentation de la culture française et de son peuple.

Avec le temps, cette conception s’est répandue et enracinée toujours plus, au point qu’aujourd’hui, la politique de défense de la langue est une réalité extrêmement concrète et fortement ressentie par la population française. Actuellement, une attention importante est accordée à l’aspect linguistique qui se confirme non seulement dans l’usage commun et général du français, mais surtout dans le milieu technico-juridique. Dans ce contexte, la diffusion de nombreux anglicismes est « bloquée » par la recherche terminologique et la création de néologismes équivalents en français, dont l’utilisation est recommandée et à privilégier, et dont la diffusion est garantie par leur publication au Journal Officiel.

C’est pour cette raison que, d’un point de vue traductologique, une bonne traduction en français se caractérise par l’utilisation d’une terminologie correcte et adaptée et par une attention constante portée aux perpétuelles modifications et évolutions de la langue afin de produire des textes, quelle que soit leur nature, qui se démarquent des autres grâce à leur niveau de qualité incontestable.

Traduire pour la France et le public francophone

Le purisme linguistique est apprécié non seulement dans la traduction juridique, mais aussi dans la documentation technico-scientifique. Ces textes spécialisés requièrent une structure syntaxique et des conventions linguistiques particulières, indispensables lorsque l’on s’adresse à des natifs français, qui seront très attentifs à la sauvegarde de leur langue.

Le traducteur doit accorder la plus grande attention à la terminologie française de secteur, souvent caractérisée par la naissance de néologismes bizarres qui s’opposent généralement à l’utilisation d’anglicismes ou de termes empruntés par les langues étrangères en général.

Le personnel de Studio Moretto Group est en mesure d’effectuer des traductions professionnelles de textes techniques spécialisés en français ; nous disposons des compétences traductologiques, même pour des textes urgents pour traduire des guides techniques, des notices d’instructions, des dépliants publicitaires, des articles scientifiques, des profils d’entreprises, des communiqués de presse, des interfaces logicielles, des étiquettes de produits, des spécifications techniques, des newsletters et des blogs spécialisés.

La traduction juridique et financière en français fait l’objet de nombreuses demandes pour la rédaction de protocoles d’accord, d’accords internationaux, de contrats commerciaux de distribution et d’agence, de bilans sociétaires, de bilans bancaires, de polices d’assurances, de documents bancaires en général, de rapports de commissaires aux comptes et de relevés financiers d’information. Parmi nos principaux clients dans le milieu de la traduction économico-juridique figure la Cour des Comptes.

Interprètes en français

Outre l’étude attentive des aspects grammaticaux, syntaxiques et terminologiques qui caractérisent le français, l’interprète doit aussi en approfondir la phonétique.

Une prononciation et une intonation correcte de la langue constituent des points de départ fondamentaux pour instaurer un rapport de confiance et d’estime réciproque avec son interlocuteur. Un natif français perçoit immédiatement le degré de préparation de son interlocuteur, et surtout, l’interprète incarne le « respect » non seulement envers la langue française, mais également envers sa culture et sa population.

Notre assistance à la communication verbale en français comprend des services d’interprétariat simultané et consécutif. Nos interprètes agréés traduisent en effet lors de congrès, de conventions d’entreprises, de négociations, de négociations syndicales, de séances parlementaires, de visites d’État, de conférences de presse, de visites d’entreprises, de salons et d’événements, aussi bien en France que dans de nombreux pays.

DEMANDER UN

DEVIS

Veuillez remplir les champs du formulaire ci-dessous pour faire une demande de devis auprès de nos bureaux. Notre personnel sera ravi de répondre à votre demande dans les plus brefs délais.

Les champs marqués du symbole « * » sont obligatoires.

Drop a file here or click to upload Choose File
Maximum upload size: 67.11MB