À en croire les chiffres de 2013, Baidu, le moteur de recherche le plus répandu en Chine, possède une part de marché de 64 % en Chine. Vient ensuite  Qihoo 360 avec près de 22 % et Sogou (11 %). Quant à Google, il ne représente qu’1,66 % de tous les moteurs de recherche utilisés par les Chinois. C’est pour cette raison que si vous souhaitez démarrer une activité commerciale avec la Chine, il vous faudra obtenir le meilleur positionnement possible sur les SERP de Baidu.

Les lois et les règles imposées par le gouvernement chinois sur la manière de faire du SEO étant assez restrictives (à cause de la censure), toute personne qui entend se faire remarquer sur le panorama virtuel se doit de présenter des contenus de qualité, en démontrant être constamment présent sur le web avec la publication de liens et, surtout, en respectant les normes en vigueur dans le pays que vous ciblez.

Faire du SEO sur Baidu, voici quelques étapes faciles à suivre :

  1. Comme pour Naver en Corée du sud, évitez de publier des contenus dupliqués ;
  2. Utilisez des caractères chinois simplifiés dans vos contenus ;
  3. Créez et partagez des contenus de qualité, uniques et originaux, d’une longueur maximale de 300 mots ;
  4. Afin d’améliorer votre positionnement, utilisez des titres et descriptions accrocheuses, mais claires, riches en mots-clés et éventuellement suivies du nom de la marque ;
  5. Contrairement à Google, la balise meta keywordest un facteur de positionnement influent pour Baidu, à insérer sur toutes les pages ;
  6. À la différence d’autres moteurs de recherche, Baidu apprécie davantage la quantité de liens externes renvoyant à une page que la qualité ;
  7. Il est préférable de se servir d’un domaine .cn pour votre site.

Enfin, pour que votre page Web soit conforme avec les lois chinoises, il importe d’effectuer les démarches suivantes :

  • Indiquer l’adresse physique de votre filiale chinoise ;
  • Utilisez des domaines tels que .cn, .com, .net ;
  • Par ailleurs, pour obtenir un bon positionnement sur Baidu, il faut être détenteur de l’« ICP License», délivrée par le gouvernement chinois (une demande peut être déposée sur le site du Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information).
  • Prêtez attention à la censure : en Chine, de nombreux contenus sont bloqués, parmi lesquels les services Google et les réseaux sociaux. Si le gouvernement considère certains contenus comme appartenant à la liste noire, la page en question, voire tout le site, sera désindexée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *