La Publication Assistée par Ordinateur, plus communément désignée par l’acronyme PAO, est une activité de conception et réalisation graphique effectuée à l’aide d’un ordinateur et de logiciels professionnels spécifiquement prévus à cet effet.

Il est important de signaler qu’un spécialiste en PAO ou un graphiste, doit être à même de créer des pages (modèles) en utilisant du texte, des images, du graphisme, etc… qui permettront de transmettre un message précis.

La PAO est une évolution de la photocomposition, connue également sous l’expression composition typographique à froid : cette nouvelle méthode est désormais effectuée par un ordinateur dédié à l’importation des éléments textuels relié à une photocomposeuse dépourvue d’éléments chauds (contrairement à la composition typographique à chaud, qui exploitait un creuset de plomb fondu pour créer des caractères en relief). Cette activité s’est avérée nécessaire pour la réalisation de revues, de journaux, de livres, etc.

La photocomposition a disparu lorsqu’ont été créés des logiciels capables de fournir des résultats rapides et de bonne qualité grâce à une seule infrastructure graphique (graphisme + ordinateur PC + logiciel + imprimante) ; sans parler des coûts, nettement inférieurs à ceux devant être supportés pour la photocomposition qui était également moins efficace en termes de qualité.

Parmi les premiers logiciels de PAO, nous pouvons citer PageMaker, créé par l’entreprise Aldus Corporation, et Ventura Publisher, mis au point par Gary Kildall et vendu par Xerox à partir de la deuxième moitié des années 1980.

Les premières versions de Ventura se sont révélées compliquées pour la plupart des utilisateurs car la logique avec laquelle il avait été créé nécessitait un niveau de compétence élevé chez l’utilisateur qui devait être à même de gérer avec expertise un grand nombre de fichiers organisés selon une structure par dossiers. C’est précisément Ventura qui introduisit par exemple le concept de feuille de style, en plus de permettre de modifier le texte dans les logiciels de traitement de texte de l’époque tels que Word PerfectWord et Word Star. On pourrait même dire qu’il s’agit de l’ancêtre des logiques HTML et XML.

PageMaker et Ventura marquèrent le début de la « chasse au trésor » dans le domaine de la PAO, les développeurs de logiciels ont rapidement identifié l’immense potentiel de cette technologie qui donna naissance à de nombreux programmes, parmi lesquels FrameMaker, Interleaf, QuarkXpress, CorelDraw et InDesign. Chacun d’entre eux apporta des changements significatifs au monde de la PAO : ce fut notamment le cas de X-tensions créé par QuarkXpress, mais également du concept de  fichiers structurés utilisé par FrameMaker, etc… et beaucoup d’autres sujets que nous approfondirons dans nos prochains billets. Il convient également de signaler que la plupart des programmes de PAO fonctionnent sur divers systèmes d’exploitation tels que Mac, Windows, Unix, etc.

Dans la pratique, les opérations de publication assistée par ordinateur permettent de générer un grand nombre d’opportunités de communication, à commencer par le traditionnel document papier imprimé, en passant par l’affichage sur écran, pour arriver jusqu’aux solutions récemment développées sur tablettes et smartphones.

Comme nous l’avons précédemment mentionné, l’activité de PAO doit être effectuée par une personne possédant des compétences spécifiques en la matière et dont le profil associe qualités créatives à des savoir-faire techniques. Il existe de nombreux professionnels offrant de tels services : il est toutefois important de confier ce travail à un véritable spécialiste du secteur afin d’éviter de se retrouver face à des problèmes liés à une mauvaise gestion du processus intégral.

Le monde de la PAO semble bien simple et facile, mais plus on se penche sur la question, plus les choses se compliquent.

En effet, parlons de police : qu’est-ce que sont les points ? Et les points pica? Quelle est la signification des expressions Postcrip et True Type, ou encore Open Type ?

Si en revanche, nous souhaitons parler de couleurs, c’est tout un autre monde qui s’offre à nous : qu’est-ce qu’un profil ICC ? Connaissez-vous RGB et CYMK ?

Et si l’on parlait d’images : Quelle est la différence entre un fichier Tiff et un fichier BMP ?

Les nuances se transforment en un véritable kaléidoscope d’informations que votre spécialiste en PAO doit maîtriser de manière approfondie afin d’atteindre la qualité, sans jamais négliger la créativité et l’efficacité. Combien de fois vous-est-il arrivé de recevoir un fichier PDF avec un temps d’ouverture frôlant l’infini (nous ne parlons pas ici d’ordinateurs anciens ou de processeurs peu puissants) ou un fichier qui ne parvient pas à afficher le texte que vous souhaitez ou des fichiers qui n’ont pas été configurés pour Windows, ou pour le système d’exploitation sur lequel vous travaillez. La liste des problématiques est encore longue, mais nous en resterons là pour cette petite introduction à la PAO. Les aspects et les facettes du métier seront discutés ultérieurement dans ce blog.

Tags:

Originaly posted 2017-02-16 00:00:00

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *