En tant que cabinet de traduction, nous sommes soumis à des requêtes diverses et variées auxquelles nous devons nous adapter en proposant de nouveaux services toujours mieux adaptés aux besoins de nos clients. C’est ainsi que nous nous sommes rendus compte que nos clients ne cherchaient plus seulement à faire leur site Internet de manière classique, mais souhaitaient également que la traduction permette d’optimiser le positionnement de leur site dans les résultats de recherche en langue cible ; à cette fin, nous proposons à présent un service de traduction SEO.

L’acronyme SEO vient de l’anglais Search Engine Optimization, littéralement « Optimisation pour les moteurs de recherche », qui désigne l’activité d’optimisation de la structure d’un site Internet afin d’obtenir un meilleur positionnement dans les résultats de recherche. Cette optimisation ne s’effectue pas seulement au niveau des textes du site Internet, mais aussi au niveau des langages de programmation et des langages de balisage  – comme, par exemple, la structure CSS et HTML du site, et en particulier des balises, ou métadonnées, c’est‑à‑dire les marqueurs contenant des mots‑clés ou des termes destinés à décrire la page d’un site Internet afin que celle‑ci soit identifiée et insérée dans les résultats de recherches portant sur le thème qu’elle traite. Il existe divers types de balises qui fournissent des métadonnées, dont la balise « titre » et la balise méta « description » : comme son nom l’indique, la balise titre permet d’identifier et de mettre en forme le titre de la page ; cette balise titre est soulignée dans les résultats des moteurs de recherche. De la même manière, la balise description permet d’identifier et de mettre en forme la description de la page qui, selon les recherches des utilisateurs, peut être affichée sous la balise titre dans les résultats de recherche. En vue d’être identifiées lors du processus de recherche, les balises titre et description doivent contenir les mots‑clés relatifs au thème de la page en question, lesquels doivent être positionnés autant que possible au début de la balise afin d’être repérés plus rapidement par le moteur de recherche.

Vous l’aurez sans doute compris, la première étape de la traduction SEO est donc d’identifier les mots‑clés les plus utilisés dans le secteur d’activité du client. Pour ce faire, il ne s’agit pas de traduire mécaniquement les mots‑clés choisis dans la langue de départ, mais de s’en servir de point de départ lors de l’analyse des tendances de recherche et, lorsque les équivalents ne sont pas satisfaisants, de se mettre dans la peau de l’utilisateur des produits ou services du client afin de déterminer les mots‑clés qu’il serait susceptible de taper dans un moteur de recherche pour accéder à ces produits ou services. Cette étape doit se dérouler en contact constant avec le client afin que celui‑ci puisse approuver ou non les mots‑clés identifiés.

En vue d’analyser les tendances de recherche des mots‑clés, il convient d’utiliser des instruments d’analyse SEO tels que ceux créés par et pour le moteur de recherche Google :

  • Google Trends analyse les tendances de recherche sur Google d’un ou plusieurs mots‑clés dans le monde entier ou dans la zone géographique sélectionnée. Il permet également de comparer la pertinence d’un mot‑clé par rapport à un autre et de connaître l’évolution de la recherche du mot‑clé dans le temps grâce à un graphique.
  • Google Adwords Keyword Tool analyse le nombre de recherches mensuelles d’un ou plusieurs mots‑clés ainsi que leur concurrence avec des mots‑clés similaires.
  • Après cette première phase d’analyse et avant de procéder à la traduction du contenu du site Internet, il convient de créer ex novo les balises titre et description pour chaque page du site dans la langue d’arrivée, l’idéal étant d’adopter un style publicitaire afin d’attirer l’attention et de se démarquer dans les résultats de recherche, sans oublier d’insérer les mots‑clés déterminés.

 Enfin, place à la traduction SEO : elle se différencie de la traduction « classique » en ce qu’elle oblige parfois à remanier le texte afin d’insérer les mots‑clés définis lors de la phase d’analyse SEO ; ceux‑ci doivent être autant que possible positionnés dans le premier paragraphe du texte en vue d’être repérées plus rapidement par le moteur de recherche, mais attention au « keyword stuffing » : il ne s’agit pas de « bourrer » le texte avec les mots‑clés car cela pourrait annuler complètement l’effet du processus d’optimisation.

 La traduction SEO est un service sur lequel nous avons souhaité nous pencher car il apporte selon nous une réelle valeur ajoutée au processus de traduction d’un site Internet dont les entreprises ne pourront bientôt plus se passer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *